Pour ma toute première visite à Cognac, je ne m’attendais à ce que la région ait tant à offrir à l’amateur curieux et hédoniste de bonne chère, d’Histoire, et bien sûr de spiritueux. Je ne m’attendais pas au feu d’artifice de sensation qui m’attendais tout au long de ces quelques jours en Charentes !

J’ai grandi dans le Sud-Ouest, et j’ai étudié puis travaillé à Bordeaux en tant qu’œnologue pendant plusieurs années. Mais c’est seulement en me retrouvant de l’autre coté de la Terre, en Nouvelle-Zélande, que j'ai réalisé ce que j’avais raté tout près de chez moi. Visiter Cognac ne m’avais pas effleuré l’esprit, jusqu’à que je réalise la portée internationale de ce breuvage que le monde entier nous envie et admire. De retour dans notre beau pays, je devais corriger cette grossière erreur.

Quinze ans après donc l’étape Girondine de ma vie, j’eu enfin l’occasion de fouler les rues et vignobles de Cognac…

 

Même après tant d’attentes, je n’anticipais pas une telle explosion de surprises et de découvertes. Ce fut comme si Cognac s’était préparé à ma visite pendant toutes ces années ! C’est en fait, plutôt, que les cognaçais savent accueillir mieux que jamais les visiteurs friands d’apprendre et de déguster la culture et les produits locaux. Toutes les Grandes Maisons de Cognac, même les plus célèbres comme Hennessy, Rémy Martin, Camus, Martell ou Courvoisier offrent une variété étonnante de visites et de dégustations dont le monde du vin lui-même pourrait s’inspirer. Les plus petits producteurs indépendants sont aussi, pour beaucoup, ouverts à vous faire découvrir leur passion pour la culture de leur terroir, et leur savoir-faire de distillateurs.

La plus grande révélation pour moi fut certainement le mariage mets et Cognac.

 

Je ne soupçonnais pas que le Cognac puisse accompagner une telle variété de plats, de fruits de mer, poissons et viandes, et pas seulement les desserts.

Bien plus qu’un simple digestif, le Cognac est un élément de gastronomie.

Les différents styles d’eaux-de-vie, des plus jeunes comme le V.S. jusqu’aux plus évolués et puissants comme les X.O. servent en quelque sorte d’assaisonnement aux ingrédients locaux délicieusement préparés dans la région comme j’ai pu le découvrir au sein de l’incontournable Château Royal de Cognac, ou à la délicieuse brasserie du tout nouvel hôtel 5 étoiles de la ville, les Chais Monnet.

Trempez les lèvres dans un verre de Cognac après une bouchée de ‘Saint-Jacques rôties sur fin velouté de parmentier’, ou suivant une cuillerée de ‘choux croustillants sur un lit de mangue vert et crème onctueuse au fruit de la passion’, et les saveurs, déjà exquises, prennent une autre dimension peuplée d‘épices douces, de miels, fruits secs et parfums exotiques.

Autant de gouts et associations qui laissent effectivement imaginer des combinaisons innombrables…

Restaurateurs, distilleries, et bars à cocktail de Cognac ne s’en privent pas, et le font partager avec grand succès au visiteur heureux qui prennent le temps t’y séjourner.

 

 

 Lisez l'intégralité de mon expérience à Cognac sur le blog Social Vignerons

Geolocation: 
Julien Miquel
Julien Miquel est un œnologue de Bordeaux qui a parcouru le monde pour élaborer des vins fins, de l’...

Je me trouvais ici :

Cognac